• Vingt-huit réfugiés somaliens se noient au large du Yémen

    http://afp.google.com/article/ALeqM5h9WsacSCRKrjlyAojPtcqoI6ZwOw

    SANAA (AFP) — Vingt-huit réfugiés somaliens ont péri dans le naufrage de leur embarcation au large du Yémen, a annoncé jeudi le ministère yéménite de l'Intérieur.

    Le bateau, qui transportait 51 réfugiés, dont 17 femmes, s'est renversé mercredi en raison des forts vents et de la mer formée dans le Golfe d'Aden, alors que les gardes-côtes yéménites avaient ordonné à l'embarcation de s'arrêter au large de la province de Shabwa, dans le sud-est du Yémen, a précisé le ministère dans un communiqué sur son site internet.

    Vingt-trois réfugiés ont survécu, précise le ministère, qui ajoute que 11 corps ont été repêchés.

    Mardi, 187 réfugiés somaliens sont parvenus à atteindre les côtes yéménites, dans les provinces de Shabwa et Hadramaout, selon le ministère.

    Les clandestins, qui cherchent à tout prix à quitter la Somalie en raison de la guerre civile, paient entre 70 et 200 dollars le passage vers le Yémen.

    Mais les accidents sont fréquents.

    Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a annoncé dimanche la mort d'au moins 52 Somaliens alors qu'ils tentaient de rejoindre le Yémen dans une embarcation de fortune, qui a dérivé 18 jours en raison d'une panne de moteur. Au total, 71 passagers de ce bateau ont survécu.

    Selon les estimations de l'agence, plus de 21.000 Somaliens et 9.800 Ethiopiens ont traversé le golfe d'Aden, qui sépare la Somalie du Yémen, dans des conditions périlleuses depuis le début de l'année. Plus de 250 sont morts et autant sont toujours portés disparus.

    Cette période de l'année est particulièrement choisie pour la traversée, avec la fin de la saison des tempêtes, qui dure de mai à août, et la baisse observée de la surveillance côtière pendant le mois du Ramadan, souligne le HCR.