• VICTOIRE : La police belge doit renoncer à l'expulsion de deux Equatoriennes

    sur Le MONDE

    L'expulsion, prévue lundi 30 juillet, par l'Office belge des étrangers, de deux ressortissantes équatoriennes devenues les symboles de la lutte en faveur des sans-papiers et contre la détention de mineurs s'est muée en un fiasco complet pour les autorités. Le tribunal de première instance de Bruxelles, saisi par l'avocate d'Ana Camajarca, a ordonné in extremis la libération de la jeune femme et de sa fille Angelica, 11 ans, incarcérée comme elle, depuis le 30 juin, au "centre fermé 127 bis", dans la banlieue de Bruxelles

    L'ARTICLE