• Une liste de pays pas si sûrs... #1 : L'Arménie - Chronique du 8 octobre 2012

    La procédure de traitement des demandeurs d'asile en France n'est pas équitable. Il n'y a pas une égalité de traitement suivant l'origine du demandeur. Pourquoi ? Comment ? ... Par l'existence de la procédure prioritaire et de la liste de pays d'origine sûrs ou plutôt estimés sûrs. En effet, pour les ressortissants de ces pays, les lois Sarkozy-Hortefeux-Besson ont mis en place une procédure particulière site "prioritaire", qu'il faut comprendre comme "expéditive" car cette procédure est accélérée, les demandeurs d'asile ont moins de droit et surtout ne peuvent pas plaider sincèrement, équitablement et efficacement leur cause. Nous avions déjà établi une critique de cette procédure lors d'une précédente chronique. Aujourd'hui, nous vous proposons de regarder de plus prés à cette liste de pays considérés comme sûrs. Car non seulement son existence est illégitime puisqu'elle induit une discrimination d'origine, mais encore les pays qui y figurent sont souvent loin d'être sûrs.

    Aujourd'hui, je vous propose d'apprécier la sûreté de l'Arménie.

     

    L'Arménie est classée 77ème pays par Reporters Sans Frontière (RSF) concernant le respect de la liberté e la presse. A titre de comparaison, la France est 38ème, l'Allemagne 16ème. L'indice global de paix est de 2,260 ce qui place l'Arménie au 109ème rang mondial. La France est au 36ème rang et l'Allemagne au 15ème. Déjà par ces classements d'ONG, nous voyons que l'Arménie connaît des problèmes dans le respect des libertés fondamentales et dans le domaine de la sécurité intérieure.

    Le rapport 2011 d'Amnesty International nous apprend que dans ce pays les auteurs de violation des droits humains continuent de jouir de l'impunité.

    Suite à une visite en septembre 2011, le Groupe de travail des Nations Unis sur les détentions arbitraires s'est dit préoccupé par les cas de personnes frappées ou mal-traitées en détention. Ce groupe a notamment dénoncé les pratiques de pression sur les détenus pour leur arracher des aveux. Lors des manifestations de 2008 suite à l'élection présidentielle, la répression a causé la mort de 8 civils. Il n'y a jamais eu d'enquête et les plaintes des familles ont été classées sans suite.

    Le rédacteur en chef d'un journal d'opposition a subi des agressions en prison-même. Il continuait d'écrire des articles sur la corruption du système pénitentiaire.

    En 2011, 73 hommes purgeaient une peine d'emprisonnement pour refus de service militaire pour des raisons de conscience.

     

    Non l'Arménie n'est pas un pays sûr. Nous demandons son retrait immédiat de la liste des pays d'origine sûrs. Cette liste est entachée d'erreurs, nous attendons la suppression complète de cette liste inique. Le droit d'asile ne doit pas dépendre de l'origine.

     

    Emmanuel BOUHIER

    Cimade 63

     

    sources : 

    http://cimade63.blogg.org/date-2012-02-22-billet-1383513.html

    http://cimade63.blogg.org/date-2011-12-08-billet-1370509.html

    http://cimade63.blogg.org/date-2011-01-24-billet-1293242.html

    http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2011-2012,1043.html

    http://www.visionofhumanity.org/wp-content/uploads/2011/05/2011-GPI-Results-Report-Final.pdf

    http://www.amnesty.org/fr/region/armenia/report-2011