• La Double peine frappe toujours ! 


    Monsieur Roussel NKOUNKOU, ressortissant congolais né en 1973, vit en France depuis qu'il a 8 ans :

    •          Ses deux parents vivent en France ;

    •          Ses deux sœurs vivent en France ;

    •          Sa mère et l'une de ses sœurs sont françaises ;

    •          Son père et son autre sœur ont des cartes de séjour ;

    •          Il a un enfant français âgé de 11 ans dont il s'occupe régulièrement.

    Autant dire que toute la vie de Monsieur NKOUNKOU est en France.

    Pourtant,  Monsieur NKOUNKOU est aujourd'hui au centre de rétention du Mesnil-Amelot, à côté de Roissy, dans l'attente de son renvoi en République Démocratique du Congo, parce qu'en 2003, suite à une infraction à la législation sur les stupéfiants, il a été condamné à une interdiction définitive du territoire français.

    La réforme de la double peine en 2003 a créé 5 catégories de personnes protégées de manière absolue contre l'expulsion. Monsieur NKOUNKOU, parce qu'il est en France depuis l'âge de 8 ans, qu'il a eu un titre de séjour pendant plus de 20 ans et qu'il a un enfant français, appartient à 3 de ces catégories.

    C'est uniquement parce qu'il n'a pas demandé la suppression de sa peine d'interdiction du territoire à la bonne date que l'administration refuse de le libérer et poursuit la procédure de renvoi.

    La situation de cet homme est, à notre sens, l'un des cas emblématiques de double peine qui touche des personnes qui, bien qu'étrangères, ont l'essentiel de leur vie en France.

    Le ministre de l'intérieur avait annoncé lors de l'adoption de sa loi sa volonté de mettre fin à ces situations inhumaines et dramatiques. Il déclarait alors : « La double peine brise des vies, sans permettre de lutter contre la délinquance ou les flux migratoires. »

    La Cimade est consternée de constater que cette volonté politique n'est toujours pas respectée et demande solennellement au ministre de l'Intérieur d'intervenir pour empêcher que la vie d'un homme et d'une famille ne soit une nouvelle fois brisée par la double peine.

    Il est encore temps !

     

    Contacts presse :
    Damien Nantes – 06 81 93 41 52
    Adrien Chaboche – 01 44 18 60 56 – adrien.chaboche@cimade.org

  • Laissez-les grandir ici !

    Dans le film “LAISSEZ-LES GRANDIR ICI !”, réalisé par un collectif de cinéastes et disponible à compter du 5 mars 2007, les enfants de "sans-papiers" se relaient à l'écran. Tous veulent la régularisation de leur famille. Avec leurs mots d'adolescents, ils disent leur besoin de soutiens et de mobilisation à leurs côtés. Ils expliquent aussi leur peur quotidienne de l'arrestation ou de l'expulsion de leurs parents.

    Le film de 2 minutes et 10 secondes sera projeté dans les salles de cinéma à partir de mercredi 7 mars 2007 (salles d'Art et Essais, réseau MK2...). 400 copies sont d'ores et déjà disponibles pour une diffusion nationale.

    350 professionnels du cinéma ont contribué à l'élaboration du document, dont des grands noms du cinéma, qu'ils soient réalisateurs, producteurs, comédiens, techniciens.

    Le film est l'aboutissement de plusieurs mois de travail mené par un collectif de cinéastes et le Reseau Education Sans Frontières (RESF) Il a été pensé et conçu avec des enfants en ateliers d'écriture, entourés par les cinéastes, des professeurs et des militants du RESF.

    “LAISSEZ-NOUS GRANDIR ICI !” servira de support à une pétition nationale du même nom (voir ci-dessous), qui est lancée en même temps que le film partout en France.

    Il faut que ce film soit largement diffusé pour qu'il contribue à l'élargissement de la mobilisation et du soutien en faveur des familles étrangères en situation irrégulière.

    Dans ce but, chaque lecteur de ce communiqué est invité à l'adresser aux inscrit-e-s dans son carnet d'adresse. Tous ensemble, nous pouvons être plus forts et lancer un encore plus puissant mouvement d'opinion dont toutes les familles que RESF soutient attendent pour obtenir enfin leur régularisation.


    Pour voir le film “LAISSEZ-LES GRANDIR ICI”, cliquez ici (site web du RESF).

    Pour signer la pétition nationale “LAISSEZ-LES GRANDIR ICI” cliquez là (site web du RESF)


  • Le groupe Cimade 63 et l'ATR vous propose des lectures publiques du livre "Votre Voisin n'a pas de papiers", recueil de récits de vies d'étrangers en France. Vivez avec eux leurs invraissemblables parcours pour mieux comprendre.

    Si vous souhaitez organiser une lecture dans votre établissement, votre association, votre école, etc...

    contactez nous : groupe.cimade63@club-internet.fr 

     


  • RASSEMBLEMENT DEVANT LA CITE SCOLAIRE MERMOZ-MONNET D'AURILLAC :

    MARDI 6 MARS 2007

    à 12H45

    Après le parrainage -le 20 janvier 2007- de Zurab Galustov et de son père, Tenguiz Galustov, un premier rassemblement de soutien a été organisé le 1er février dernier. 400 personnes ont manifesté leur soutien. Le 2e rassemblement-6 février 2007- a rassemblé près de 300 personnes. Ils restent malgré tout en danger. Le prochain rassemblement sera organisé le mardi 6 mars 2007. Ils ont reçu le 19 janvier une obligation de quitter le territoire français. Le risque d'expulsion est effectif depuis le 19 février... Soyons nombreux !!

    PROCHAINE REUNION : Mercredi 7/03/07 à 18h - 7 place de la paix Aurillac (local CGT - escalier de gauche du bâtiment de l'horloge, 1er étage)



  • "Les étrangers, même en  situation régulière, qui troublent la sécurité publique en enfreignant la loi pénale, doivent être effectivement expulsés", ajoute-t-il. Quant aux enfants de clandestins expulsés, "ils ne doivent pas être séparés de leurs parents, c'est pour cela qu'ils partiront avec eux", a enchaîné le  leader frontiste.

    vu sur france 2