• Que se passe-t-il avec les Roms ? Chronique RCF du 17 septembre

    L'été 2012 n'a pas vu le changement escompté par les élections. Plus de 2000 personnes ont été ainsi évacuées de force de leur campement de fortune. Ces évacuations avaient connu une nette augmentation entre 2010 et 2011 (+300 %) après le "fameux" discours de Grenoble de Sarkozy et surtout après la circulaire controversée qui ciblait une population déterminée : les Roms. Ce qui est contraire à notre Constitution. De fait, la circulaire avait été attaquée par les ONG et annulée par le Conseil d'Etat. Mais les choses étaient faites, le ver était dans le fruit, le Rubicon était franchi.

    Dès 2011, il y a eu un détournement de pouvoir et de procédures. D'un côté, il y a l'évacuation de campement illégaux et de l'autre l'expulsion d'étrangers en situation irrégulière. Dans les 2 cas, la France doit se conformer aux règles internationales protégeant les droits fondamentaux des personnes, règles auxquelles la France a consenti. Or dans le cas des Roms, l'expulsion a été utilisée pour priver les personnes de leurs droits et recours concernant l'évacuation. La France a été parjure : elle a été condamnée en novembre 2011 par le Conseil de l'Europe pour avoir utilisé massivement l'OQTF (l'Obligation de Quitter le Territoire Français) pour expulser les Roms. L'Europe en effet interdit les procédures d'éloignement collectives et stéréotypées, leçon gardée du traumatisme nazi.

    Le Roms bulgares et roumains sont par ailleurs des citoyens européens. A ce titre, ils ont le droit de jouir des mêmes droits et devoirs que n'importe quel autre citoyen européen. Ils sont d'abord des sujets de droit et non une minorité ethnique.

    Sous la pression des organisations de défense des Droits de l'Homme dont la Cimade, les mesures transitoires concernant l'accès au travail ont été allégées et une circulaire est sortie le 26 août pour conformer ces évacuations de camps aux engagements internationaux de la France en matière de Droits de l'Homme.

    Il faut aujourd'hui que les efforts en Europe portent sur l'intégration citoyenne des Roms, à commencer par la Bulgarie et la Roumanie où ils subissent des vexations et humiliations. Il faut mettre fin aux évacuations forcées en France et en Roumanie.

     

    Emmanuel BOUHIER

     

    http://www.cimade.org/nouvelles/4033-----Les-Roms-bulgares-ou-roumains-sont-des-citoyens-europ-ens-comme-les-autres--des-sujets-de-droits---


    Tags Tags : , ,