• quand la realite depasse la fiction


    CANNES, 21 mai 2008 (AFP) - 18h17
    Immigré clandestin dans un film, un acteur mexicain interpellé à Nice (entourage)

    Le Mexicain Ruben Sosa, qui incarne un immigré clandestin dans "Los Bastardos", a été interpellé lundi à son arrivée à l'aéroport de Nice par la police, qui ne l'a pas cru quand il a déclaré qu'il participait au Festival de Cannes, a affirmé mercredi l'équipe du film. Contactée par l'AFP, la police aux frontières (PAF) de l'aéroport de Nice a déclaré n'avoir aucune trace de cette interpellation. "Il a été traité comme un malpropre: ils l'ont attrapé par un bras, ils ont vidé et démonté sa valise et il a été mis en caleçon devant tout le monde", a dit à l'AFP François Guerrar, attaché de presse du film réalisé par le Mexicain Amat Escalante et présenté à Cannes dans la section Un Certain Regard. "Ca a duré trois heures. Il n'a rien compris, il a eu peur et était paumé. Ensuite, une Mercedes (envoyée par la production, ndlr) est venue le chercher et le chauffeur s'est aperçu que la police les avait suivis jusqu'à Cannes", a-t-il poursuivi. "L'idée d'une escorte jusqu'à Cannes paraît peu crédible, faute de moyens", a-t-on déclaré à la préfecture des Alpes Maritimes, affirmant également n'avoir aucune trace de l'interpellation. Selon M. Guerrar, cette interpellation a eu lieu lundi en milieu de journée alors que Ruben Sosa arrivait de Paris, où il avait transité en provenance du Mexique. Il a indiqué que l'acteur non-professionnel mexicain n'avait eu "aucun problème" à son arrivée à Paris car "il avait son visa". En revanche, un autre comédien du film n'a pu se rendre en France car il n'avait pas obtenu de visa, a-t-il ajouté. "Los Bastardos" met en scène deux sans-papiers mexicains immigrés à Los Angeles et engagés pour commettre un assassinat.