• Nicolas Sarkozy a une "vision utilitariste et eurocentrée" de l'immigration

    LE MONDE

    Pourquoi parler vous d'une politique "du chiffre" dans votre rapport ? En quoi consiste-t-elle ?

    Laurent Giovannoni : Nous évoquons principalement le fait que le ministre assigne à chaque préfecture un nombre précis d'étrangers à expulser chaque année. Et c'est cette politique du chiffre qui contraint les services de police, comme les services administratifs, à utiliser des méthodes de plus en plus contestables pour atteindre le chiffre qu'on leur a assigné et qu'on leur demande de respecter.

    l'ARTICLE