• Le vote des immigrés en Espagne


    Le vote des immigrés en Espagne

    [ 30/10/09  ] <script src="http://commentaires.lesechos.fr/onglet2.php?id=020196080482"></script>

    L'Espagne se prépare à un changement important : le vote des immigrés aux élections locales. La Chambre des députés commence cette semaine à approuver une dizaine de conventions de réciprocité avec différents pays d'émigration. Ce qui, indique « El Mundo », devrait permettre à 650.000 immigrés de participer aux municipales de 2011. Madrid a décidé de donner le droit de vote aux immigrés, résidant en Espagne depuis au moins cinq ans sans interruption, pour les élections municipales à condition que leur pays d'origine applique la réciprocité pour les ressortissants espagnols.  Depuis lors, le ministère des Affaires étrangères espagnol s'est efforcé de négocier des traités presque avec tous les pays. D'après le quotidien espagnol, les traités que devait ratifier à partir d'hier la Chambre basse, concernent avant tout des pays avec une forte présence d'immigrés en Espagne surtout d'Amérique latine (Equateur, Colombie, Chili, Pérou) mais aussi de Nouvelle-Zélande, et d'Islande. En revanche, des « questions techniques et juridiques » ont retardé la ratification avec l'Argentine et l'Uruguay. Avec ces deux seuls pays, le nombre d'électeurs aux municipales augmentera de 70.000. Cette arrivée soulève néannmoins un débat politique. Certains y voient une manoeuvre du PSOE au pouvoir de se renforcer dans de grandes villes comme Barcelone, Madrid, Valence. « Certes, aucune étude sociologique sérieuse ne permet de déterminer les choix électoraux des immigrés.  Mais il y a un sentiment général selon lequel ces nouveaux électeurs seront plus favorables à la gauche. »

     

    http://www.lesechos.fr/info/analyses/020196080482-le-vote-des-immigres-en-espagne.htm