• La Ligue des droits de l'Homme attaque Sarkozy

    La Ligue des droits de l'Homme (LDH) rend responsable le candidat de droite à la présidence Nicolas Sarkozy, ancien ministre de l'Intérieur, d'une «régression continuelle des libertés» dans l'édition 2007 de son «état des droits de l'Homme en France».

    «La politique législative de course au sécuritaire à dominante xénophobe sacrifie au report de voix d'extrême-droite les droits des étrangers, l'humanité élémentaire et, au bout du compte, les libertés de tous», écrit Jean-Pierre Dubois, président de la LDH dans ce bilan.

    SUITE