• La dette et l’Afrique

    vu sur CADTM

    Depuis les années 90, on assiste à une transformation radicale de l'économie migratoire impliquant, au-delà des réseaux délictueux habituels en matière de trafic de migrants, des données nouvelles liées à la paupérisation ou au contexte de belligérance de certaines régions d'Afrique. En effet, la contre productivité actuelle des courants migratoires Intra africains, liée à la crise des pays d'accueil, a ouvert d'autres Directions de flux à destination de l'Europe dans lesquelles apparaissent de nombreux intermédiaires qui font de la clandestinité une ressource.
    Cette catégorie, connue sous le nom de « passeurs », sévit auprès des Candidats à l'émigration vers l'Europe dans des formes qui bafouillent les droits élémentaires de la personne humaine. Un véritable marché de la clandestinité s'est institué...

    SUITE de l'ARTICLE