• La Cimade dénonce l'existence de "véritables camps" pour clandestins en France

    AFP

    La Cimade, seul représentant de la société civile intervenant au quotidien dans les lieux de rétention français, dénonce jeudi dans son rapport 2006 "les effets dévastateurs" de "l'industrialisation de la rétention" qui "transforme ces endroits en de véritables camps" pour étrangers.

    Dans son rapport 2006, ses intervenants "dénoncent les effets dévastateurs de l'industrialisation de la rétention avec la multiplication du nombre et de la capacité des centres de rétention" (786 places fin 2002 à 1.500 en 2006).

    L'ARTICLE