• L'engagement #2 : avoir une vision de l'Humain. Chronique Cimade63 pour RCF du 20 mars 2015

    Engagement #2 : avoir une vision de l'Humain.

     

     

    Lors de ma précédente chronique, je vous proposais d'explorer les ressorts de l'engagement. L'engagement y était mis en perspective par rapport à l'action. Il s'inscrit dans le temps et l'espace, poursuit une cause, inspirée d'une foi, mise en mouvement par une espérance.

    La foi est celle d'une Humanité meilleure. Pour constituer cette foi, il faut soit adhérer à une idéologie, soit construire sa propre vision de l'Humain, quitte ensuite à la partager et trouver des compatibilités avec telle ou telle idéologie.

     

    Pour que l'engagement soit un acte émancipateur, il est préférable de choisir la 2eme option : construire une vision de l'Humain. Ce parti pris pose déjà d'emblée la primauté de la singularité de l'individu sur sa conformité à un groupe. C'est déjà une certaine vision de l'Humain ! Soit on le considère comme subalterne au groupe, soit on le considère comme l'élément fondamental sur lequel repose tout groupe humain.

     

    De là découlent nombre de débats : entre Liberté et Egalité, entre accumulation individuelle et redistribution collective, entre ordre et chaos, entre autoritarisme et démocratie ... Posons nous ces questions : quelle est la nature de l'Humain ? économique ? écologique ? politique ? Tout cela à la fois peut être mais avec quel dosage ? ... A qui appartient-il ? À lui-même ? À l'autorité ? Au groupe ? À Dieu ? … Quel est le projet d'Humanité à réaliser dans chaque individu ? Quel est le sens de l'expérience humaine ? Quel serait l'Humain accompli dans une société idéale ? Que souhaitons nous pour chaque individu ? Sommes nous faits pour une compétition permanente faisant accéder au pouvoir les plus forts, les plus habiles, les mieux dotés ? ou pour une autorité assurant un ordre égalitaire ? ou encore pour une coopération cherchant à effacer les injustices et inégalités parle consensus ? Quels sont ses droits fondamentaux qui le constituent et reconnaissent Humain ? Il y aurait encore tant de questions à se poser pour essayer de construire notre vision de l'Humain. Cela paraît un gros travail mais nous avons déjà intuitivement des réponses découlant de nos expériences.

     

    Pour ma part, je pense que l'Humain a vocation à développer la Fraternité. Non pas par bon sentiment mais parce qu'elle permet non seulement l'équilibre et la complémentarité entre la Liberté et l'Egalité mais aussi un supplément d'âme, un dépassement, une spiritualité de l'Humanité. En frère, l'Humain s'assume donc comme animal politique et spirituel. Il nous faudra alors penser comment l'engagement de l'individu peut influer sur le cours de l'Histoire de l'Humanité.

    Emmanuel BOUHIER

    porte parole Cimade63


    Tags Tags :