• Immigration : pas de conséquences sur la fécondité

    vu sur infobébé

    L'idée que « le niveau de fécondité de la métropole est fortement gonflé par l'immigration » est aujourd'hui dépassée ! Une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) démontre qu'effectivement, les étrangères non naturalisées font en moyenne 1,5 enfant de plus que les Françaises, mais elles restent minoritaires parmi les femmes en âge de d'être mère (7%). Conséquences : « le surcroît de fécondité qui en résulte ne dépasse guère un dixième d'enfant ».
    Même constat concernant les étrangères naturalisées : leur taux de natalité atteint 2,1 enfants par femme, soit à peine plus que les Françaises (1,8).