• Est-ce ainsi que des femmes vivent ?

    sur ASH

    [...]Demandeuses d'asile et sans-papiers présentent aussi des formes particulières de souffrance psychique au féminin, à travers les séquelles traumatiques des violences commises, au sein de la famille le plus souvent, mais aussi dans des réseaux de prostitution, ou par des représentants de l'ordre (torture en détention par exemple), selon Yassaman Montazami, psychologue-psychotérapeute à France Terre d'asile.
    L'ARTICLE


    Tags Tags : , , , ,