• Double violence, soutien à fatima

    sur POLITIS

    Fatima, 22 ans, scolarisée, a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Sa situation illustre une « double violence à l'égard des femmes étrangères », selon le Réseau éducation sans frontières (RESF). En effet, l'OQTF frappe des épouses étrangères qui, venues en France rejoindre leur mari français, sont rapidement répudiées. « Il suffit que le mari dénonce sa femme à la police pour rupture de vie commune et prétende qu'elle ne s'est mariée que pour obtenir des papiers ». C'est ce qui est arrivé à Fatima, dont l'histoire « est loin d'être unique ». Le comité de soutien contre la double violence, dont fait partie la Cimade, SOS-femmes et l'association Rajfire, ont été saisis de son cas. Le comité exige que Fatima et les autres jeunes femmes victimes de cette double violence « ne soient pas menacées d'expulsion ni, à plus forte raison, expulsées. »

    Pétition : www.educationsansfrontieres.org