• Des souricières et des hommes

    vu sur HNS

    Nous sommes actuellement dans une phase de radicalisation des expulsions d'élèves (et de familles d'élèves) sans papiers. Mineur-e-s en centre de rétention, renvois de parents sans leurs enfants, jeunes majeur-e-s contraint-e-s d'abandonner leurs proches et leurs études pour retourner vers des pays où ils (elles) sont le plus souvent menacé-e-s de mort ou d'emprisonnement, les situations dramatiques se multiplient et se banalisent. Au mépris des conventions internationales, le gouvernement poursuit son entreprise de « chasse à l'enfant » et, de façon plus générale, aux sans-papiers.

    SUITE de l'ARTICLE<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />