• Demandeurs d’asile, l'intégration au cœur

    sur SECOURS CATHOLIQUE

    «Même si je n'ai pas de démarche nouvelle à faire, je viens au moins une fois par semaine pour discuter, revoir tout le monde. Nous sommes devenus des amis. » Emrallahu, jeune Kosovar albanais de 24 ans, attablé avec cinq autres jeunes gens de son âge, raconte l'histoire de sa famille. En 1999, alors qu'il se trouvait en Macédoine pour fuir les bombardements, son père avait été évacué sur Paris pour un double pontage cardiaque par la Croix-Rouge. Sa mère et lui l'avaient accompagné pendant les trois mois de soins. Mais à leur retour, les difficultés de la situation d'après-guerre au Kosovo ont fini par avoir raison de la santé de sa mère, devenue elle aussi cardiaque. Ses parents ont donc décidé de demander l'asile médical à la France. Emrallahu les a suivis, demandant l'asile au titre de réfugié. Ils sont en attente de statut.

    L'ARTICLE