• Communiqué de l'OBSERVATION des VIOLENCES POLICIERES ILLEGITIMES

    L'OVPI exprime ses plus vives inquiétudes sur l'état de santé du jeune Sedat TASTAN détenu au Centre de Rétention Administrative du Canet à Marseille. Effectivement, l'OVPI prend au sérieux les affirmations de passagers de l'avion d'Air France Marseille-Paris du 13 mars à 12h30 témoignant avoir été choqués par les violences qui auraient été commises par des policiers à l'encontre de ce jeune homme embarqué de force dans cet avion.

    Ces témoignages expliquent sans doute pourquoi Sedat TASTAN n'a pu être transporté directement de Marignane à Marseille au Canet contrairement aux affirmations du Commandant de la Police de l'Air et des Frontières (PAF) affirmant qu'il n'était plus à Marignane à 12h 45 alors qu'il n'en est parti qu'en milieu d'après midi.

    L'OVPI demande :

    que toute la lumière soit faite sur ce qui apparaît comme un usage disproportionné de la force sur une personne affaiblie par une grève de la faim et de la soif. qu'un constat médical soit établi très rapidement et communiqué à sa famille et à son avocat.

    Marseille le 15.03.2007

     

    vu sur MILLE BABORD