• chronique RCF du 23 avril 2012 : la societe civile dans la campagne presidentielle

    Les élections présidentielles sont un moment démocratique important de notre pays, les débats s'intensifient, la culture est à la chose publique, c'est le moment de faire des propositions et de défendre les causes que l'on a épousées.

    Lors d'une émission de radio sur une station nationale du service public, un commentateur se plaignait de l'absence de la société civile dans la campagne. Je me demande comment travaille ce genre de journaliste car toutes les ONG ont été force de propositions, toutes ont tenté de mobiliser sur leur cause : le Secours Catholique, le Secours Populaire, le CCFD, Amnesty International, France Terre d'Asile et bien sûr la Cimade. A force de ne s'intéresser qu'à ce qui est déjà produit par leur confrères certains journalistes fonctionnent en vase clos et contribuent à la sous médiatisation de la Société civile. La Société Civile existe, elle parle, elle propose mais peut être que ce qu'elle propose n'est pas dans le format sexy-vendable. Elle interpelle aussi, elle interroge les candidats sur les valeurs, principes ou revendication portées. Je ne peux donc que vous conseiller d'aller sur les sites de vos ONG préférées pour connaître leur propositions et la position des candidats vis à vis de ces propositions.

    La Société Civile a une expertise de terrain. Elle est en prise avec la réalité et peut en témoigner. Elle est aussi animer de solides idéaux qui lui donnent l'énergie nécessaire à l 'action. Elle est donc capable d'allier le réel à l'idéal et de formuler des propositions concrètes, efficaces et orientées par un idéal qui donne du sens.

    C'est le cas de la Cimade. Nos permanences, nos ateliers, nos actions d'éducation populaire nous donnent une certaine expertise doublée de convictions fortes puisées à la fois dans l'Evangile Libérateur et dans la philosophie des Lumières. La Cimade a émis 40 propositions pour une politique d'immigration hospitalière et respectueuse. Ces 40 propositions sont organisées autour de 5 thèmes :

    - Pour un droit à la mobilité pour tous

    - Pour un devoir de protection des demandeurs d'asile

    - Pour un principe et des pratiques d'hospitalité

    - Contre la politique d'enfermement et d'éloignement forcé

    - Pour construire un vivre ensemble entre citoyens

     

    Pour concrétiser ces 5 thèmes, la Cimade a défini 6 propositions leviers qui ont fait l'objet de chroniques antérieures sur cette antenne :

    - Mettre fin au chantage de l'aide conditionnée à la réadmission des expulsés

    - Mettre en place une procédure unique de la demande d'asile

    - Attribuer un visa de plein-droit pour les raisons familiales

    - Stabiliser le séjour par la délivrance de plein droit du renouvellement de la carte de résident

    - Rendre exceptionnel le placement en rétention

    - Accorder le droit de vote aux élections locales pour les étrangers

     

    La Cimade a publié les réponses faites par les candidats sur son site. La Cimade souhaite une politique d'immigration fondée sur l'hospitalité. L'hospitalité n'est pas la charité, l'hospitalité est fille de l'égalité. Elle consiste à faire pour autrui ce que l'on souhaite pour nous même, à commencer par la solidarité humaine et la garantie de jouissance des droits fondamentaux.

     

    Il faut choisir les chemins qui nous élèvent en humanité.