• chronique du 25 juin 2012 : SORTIR l'IMMIGRATION de l'INTERIEUR

    Les questions liées à l'immigration étaient auparavant distribuées entre différents ministères selon leur compétence : Affaires Sociales pour l'Intégration, Affaires Etrangères pour l'Asile, Justice pour la naturalisation, Intérieur pour la régularité du séjour. Dans la volonté politique d'utiliser l'immigration comme repoussoir et de la désigner comme l'origine de tous nos maux, la précédente majorité présidentielle Sarkozienne avait en 2007 créé le Ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale. Cette création avait suscité de nombreuses protestations dont la député socialiste Sandrine Mazetier ou celle de l'historien Patrick Weil. Protestation en réaction à la provocation que constitue l'association de l'immigration et de l'identité nationale. Cet intitulé portait en germe l'idée nauséabonde que l'immigration était une menace pour la "pureté" prétendue de notre identité nationale et pour la soit-disante supériorité de notre civilisation. Puis ce Ministère a été abandonné. Non pas pour revenir à la situation précédente, mais pour confier l'immigration au Ministère de l'Intérieur en 2009. C'était le réel but de la manoeuvre mais il ne pouvait pas être atteint en un coup.

     

    Confier l'ensemble des questions d'immigration dont l'asile à un seul ministère est déjà une erreur car celà conforte dans les esprits de nos concitoyens qu'il y a là un grave problème auquel il faut faire face de manière spécifique. Or nos problèmes ne proviennent pas de l'immigration mais d'un ensemble de facteurs économiques, sociaux, politiques, juridiques, ... Toute tentative de réduire la complexité à une cause "bouc émissaire" est une trompeuse manipulation.

     

    Confier l'immigration au Ministère de l'Intérieur revient en plus à signifier que l'immigration est un problème de sécurité intérieure et de trouble à l'ordre public. Rappelons nous que c'est parce que la naturalisation était confiée au Ministère de l'Intérieur sous Pétain que les Juifs ont subit des dénaturalisations. Dans ces conditions, il y a un trop fort risque d'instrumentalisation politique de l'immigration. Nous n'avons pas besoin de celà, nous avons besoin de sérénité et d'apaisement des tensions sociales. Le ministère de l'Intérieur est-il le mieux placé pour organiser l'intégration ? pour accueillir avec loyauté et équité les nouveaux venus ? pour statuer sur les demandes d'asile ? pour délivrer les naturalisations ? Non ! Cette concentration des compétences en matière d'immigration au Ministère de l'Intérieur découle d'une volonté politique qui consistait à tout faire converger vers le seul objectif qui valait : battre les reccords successifs d'expulsion. Nous espérons que cette volonté politique soit partie avec la précédente majorité présidentielle. 

     

    Il est urgent de sortir l'immigration du Ministère de l'Intérieur pour abandonner la xenophobie d'Etat et la culture de suspicion, de l'expulsion et de stigmatisation de l'étranger. Sous pretexte de ne pas avoir les défauts que vous prête votre adversaire, faut-il adopter ses positions ? Ce serait faiblesse. A l'accusation de laxisme, il faut répondre humanisme et république ! 

     

    Il faut revenir à une situation où les questions d'immigration sont diluées parmi les autres questions sociales, juridiques, ... : 

    - Les naturalisations doivent revenir au Ministère de la Justice pour une application sincère du droit

    - Le droit d'asile doit revenir an Minstère des Affaires Etrangères car il procède de la Convention Internationale de Genève;

    - L'intégration est une question sociale, elle doit revenir au Ministère des Affaires Sociales.

    - Reste à l'Intérieur les questions de régularités du séjour.

     

    Pour un vrai Changement : SORTIR L'IMMIGRATION DE L'INTERIEUR MAINTENANT !!!

     

     

    sources : 

    http://coeur-a-gauche.over-blog.com/article-immigration-asile-les-enjeux-du-rattachement-au-ministere-de-l-interieur-105733204.html

    http://www.ldh-france.org/Les-naturalisations-l-immigration

    http://www.cimade.org/nouvelles/3858-Immigration--le-changement-est-attendu-maintenant-