• Chronique Cimade du 9 janvier 2015 pour RCF : comme des brebis au milieu des loups

    Pour cette chronique, j'ai envie - ou besoin - de parler de l'attentat terroriste contre Charlie Hebdo. Peut-être que parmi les auditeurs il en est qui n'étaient pas spécialement des lecteurs de Charlie Hebdo, ce qui est bien compréhensible vu que la religion en général était soumise à rude épreuve dans ses colonnes. Mais je suis sûr que tous sont blessés de l'attentat contre des femmes et des hommes d'abord et contre un journal et la liberté de la presse ensuite.

    Nous vivons un temps troublé. Un temps où il faut s'arrimer solidement aux principes et valeurs pour ne pas être emporté dans la tempête de l'opinion. Car la haine attire la haine, les fous réveillent les fous. La haine qui a inspiré cet attentat va inévitablement déclencher d'autres haines, celle contre l'immigré, celle contre le musulman, celle contre le croyant, celle favorable à la peine de mort ou à la torture. C'est à cette tempête qu'il faut résister, c'est aux valeurs et principes d'amour inconditionnel, de fraternité, qu'il faudra s'arrimer et les défendre dans la tourmente où nous baignons déjà.

    C'est dans les ténèbres qu'il beau de croire en la Lumière.

    Il nous faudra nous opposer à tous les amalgames, il nous faudra construire encore et toujours une société inclusive, il nous faudra déjouer le piège de ces fous qui veulent couper les liens entre les musulmans de cette nation française et le reste de la nation, pour les isoler et les soumettre. Nous devrons protéger nos frères musulmans contre leur Caïn ; affirmer qu'ils sont les nôtres.

    Il nous faudra rappeler inlassablement que le Jugement de Dieu n'appartient qu'à Dieu. Que comprenons nous de la logique de Dieu ? ...Rien !... Même si nous sommes appelés à chercher éternellement, jamais nous ne trouverons.

    Ce que les croyants de toutes les religions ont à faire, le seul commandement qui vaille, c'est "AIMER". Aimer son prochain, aimer son ennemi qui de fait n'est plus un ennemi. Dès lors que quelqu'un s'arroge le pouvoir de faire le Jugement de Dieu, il commet un blasphème. Seul Dieu est en capacité de juger, les croyants n'ont qu'un seul devoir : aimer et c'est déjà toute une quête !

    Dans un tel contexte, il sera encore plus difficile de défendre les droits des migrants, de prôner une politique hospitalière, de bâtir un vivre ensemble, de lutter contre les préjugés... Mais ce sera encore plus ardent, encore plus essentiel ! Nous aurons besoin d'être nombreux, mobilisés, solidaires dans ce combat. Nous sommes déjà trés engagés les uns et les autres, il faudra l'être encore plus...

    Nous vivons des temps troublés où la tâche de conserver l'idéal d'une Humanité fraternisante va être rude.

    Souvenons nous de Mtt 10,16 : "Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups, soyez prudents comme les serpents et simples comme les colombes".

     

    Emmanuel BOUHIER

    Porte Parole Cimade 63

    #jesuischarlie


    Tags Tags :