• chronique cimade du 17 octobre 2014 : Mos Maiorum : une vaste opération de police à l’échelle européenne

    Mos Maiorum : une vaste opération de police à l’échelle européenne

    Les États membres de l’Union européenne (UE) ménent une opération de police conjointe de grande envergure du 13 au 26 octobre 2014. Frontex et Europol sont associés aux États membres. 

    L’ONG britannique Statewatch a réussi à obtenir un document officiel du Conseil de l’Union européenne datant du 10 juillet 2014 qui explique les objectifs et modalités de cette opération appelée « Mos Maiorum ».

     

    La finalité de l’opération est de collecter de l’information sur les principales routes utilisées par les migrants qui entrent de façon dite « irrégulière » et sur les façons d’opérer des réseaux criminels pour faire passer les personnes dans l’UE.

    Cette opération va se traduire par :

    • Des interpellations des migrants en situation irrégulière pour recueillir des informations en vue d’enquêter sur les réseaux criminels ;

    • L’identification, la poursuite en justice et le démantèlement des réseaux criminels ;

    • La recherche et l’analyse des routes utilisées par les migrants et les réseaux (à la fois aux frontières extérieures et au sein de l’espace Schengen) ;

    • À terme, le renforcement des actions afin de lutte contre l’immigration « illégale » (contrôles aux frontières et activités de surveillance).

     

    Derrière l’objectif de démantèlement de réseaux des passeurs, l’interpellation massive de personnes en situation irrégulière est visée. Les contrôles aux frontières extérieures et au sein de l’espace Schengen (notamment ports, gares, aéroports) devraient être renforcés pendant cette période.

    Le document se garde de préciser le sort réservé aux personnes interpellées, ni la base légale des contrôlées : profil racial, contrôle au faciès ? Des méthodes illégales au regard du droit européen, notamment du code frontières Schengen.

    Cela pose aussi des questions en matière de protection des données : quelle utilisation sera faite des données récoltées ? .
    L'opacité de l’opération est inquiétante. Très peu d’informations sont disponibles et le contrôle démocratique semble avoir été écarté, nous ne disposons pas d’éléments sur l’information du Parlement européen.

     

    Au lendemain du triste anniversaire du naufrage de Lampedusa d’octobre 2013, le lancement de cette opération illustre le double discours de l’UE. Les déclarations humanistes sur le sauvetage en mer pèsent bien peu au regard de l’ampleur de cette opération de police menée à l’échelle européenne.

     

    source : la cimade http://www.lacimade.org/nouvelles/5131-Mos-Maiorum---une-vaste-op-ration-de-police---l--chelle-europ-enne


    Tags Tags :