• chronique Cimade du 11 avril 2014 : rapport d'activité locale 2013

    Rapport d’activité de la Cimade 63

     

    Le groupe local a tenu son assemblée générale le 8 février 2014 et nous avons eu le plaisir d’y accueillir Geneviève Jacques, la présidente nationale de la Cimade. L’engagement du groupe local, de solidarité active avec les migrants, se traduit par de nombreuses actions :

     

    -Des permanences d’aide juridique

    Elles se déroulent au local de la Cimade, au 13 rue Marmontel le mercredi et le jeudi soir au centre associatif Jean Richepin avec plusieurs associations.

    Le volume horaire de permanences a atteint 2750 heures en 2013. Le nombre de visites (1970) et de dossiers (1200) sont stables mais le nombre de bénéficiaires continue d’augmenter (880 en 2013).

    Les questions posées concernent essentiellement le droit d’asile, le séjour, les titres de séjour (première demande et renouvellement), le regroupement familial, les demandes relatives à la « santé », parfois le rejet des naturalisations… Les demandes concernant les conjoints de Français ont été étudiées avec le collectif « Les amoureux au ban » qui défend les couple franco-étrangers. Les interventions liées aux problématiques de transport se maintiennent à un niveau élevé, tandis que la question de l’hébergement se pose de manière toujours plus forte avec la régionalisation de la demande d’asile.

     

    -Des cours de Français Langue Etrangère

    En 2013, 700 heures de cours ont été dispensées par une dizaine de bénévoles et une centaine de stagiaires a fréquenté les cours. 26 candidats ont été reçus aux examens présentés sur différents niveaux.

     

    -Des visites en prison

    Une quarantaine de personnes a été visitée dans quatre lieux de détention à Clermont et à Riom. Cela représente 150 heures en détention et 300 heures de suivi de dossiers en dehors de la prison.

     

    -Des actions de sensibilisation

    Suite à l’initiative des frères Franciscains de Toulouse en 2007, une centaine de cercles de silence ont vu le jour en France pour dénoncer la logique d'enfermement et d'expulsion des étrangers. A Clermont les cercles de silence se tiennent le 3ème jeudi de chaque mois, place de Jaude, entre 18h30 et 19h, depuis 5 ans.

     

    -Des projets liés au logement

    .Porté par l’Atelier Logement Solidaire, la Cimade, le Secours Populaire et le Secours Catholique, le projet ALTERNATIV’HOTEL a débuté le 1er Janvier 2013. Il est destiné à loger des familles déboutées du droit d’asile au titre de la protection de l'enfance. 21 familles ont été logées en 2013 et ont bénéficié d’un accompagnement social essentiel, 2 familles ont pu être régularisées.

    .Le Réseau Welcome : Ce dispositif permet à des demandeurs d’asile célibataires d’être hébergés pour une période allant de quelques jours à plusieurs semaines par une famille volontaire et bénévole. En 2013 10 personnes ont été accueillies par 6 familles.

     

    -Le 115

    L’année 2013 a été marquée à Clermont par les évènements du mois de Septembre : plus de 300 personnes ont été mises à la rue, suite aux difficultés financières de l’ANEF, association qui gère le 115. Mises au courant plusieurs mois auparavant, les autorités ne sont pas intervenues et ont laissé la situation dégénérer. Au côté de nombreuses associations, syndicats et organisations, la Cimade a défendu les droits des sans abris et a œuvré sans relâche pour trouver des solutions durables. L’Etat est malheureusement encore trop resté dans une culture du bras de fer, de vexation et de confrontation au lieu de favoriser la coopération de tous les acteurs pour faire face collectivement à un problème social. Le groupe local continue de promouvoir une culture du dialogue et du respect mutuel avec le souci constant et réaffirmé de soutenir les familles en détresse.

     

    A travers la défense des droits des plus faibles, c'est les droits de tous que la Cimade défend. Elle promeut une civilisation des droits et de la fraternité. Elle innove, entreprend pour faire reculer la xénophobie et construire l'hospitalité dans une société inclusive.

     

     

    Pierre Saintamans et Emmanuel Bouhier


    Tags Tags :