• Au moins six parents d'enfants scolarisés à Paris placés mardi en rétention

    sur VOUSNOUSILS

    "Il est clair que la brutalité monte d'un cran", accuse RESF dans un communiqué. "Il y a aujourd'hui la volonté évidente de profiter du mois d'août pour se rattraper", poursuit RESF: "les écoles sont fermées et la mobilisation sans faille, comme rebondissante d'un établissement à l'autre, qui a marqué ces deux dernières années est plus difficile en ce moment (...) Pendant le mois d'août, la fabrique à orphelins accélère ses cadences".Soulignant que "chaque tentative d'expulsion de la préfecture de police suscitera la même indignation", RESF appelle à un rassemblement jeudi entre 12H00 et 13H00, entre le Parvis de l'Hôtel de Ville et l'annexe de la préfecture de Police, 12 quai de Gesvres.

    L'ARTICLE