•  

    Bonjour à tous ! 


    Au sommaire de ce n°47 de notre lettre mensuelle "Le Migrant"  : 

    Actu locale : 
    Synthese de notre activité : des lois plus contraignantes  = des permanences qui explosent


    Campagne : 
    Appel de la Cimade pour une POLITIQUE D'HOSPITALITE

    Actu nationale : 
    Accueil des demandeurs d’asile : les onze missions impossibles des plateformes


    Réflexion : 
    Proposition levier n°4 de la cimade pour une politique d'hospitalité


    et en annexe : extrait de notre texte d'orientation : On a franchi le Rubicon ! et retrospective 2011
    et synthèse de notre rapport d'activité 2011.

    ACTION à VENIR : 

    CERCLE de SILENCE 
    Jeudi 16 Février 2012
    de 18h30 à 19h00
    place de Jaude



    Vous pouvez imprimer, diffuser, afficher, donner, transmettre cette lettre d'information ! 


    http://cimade-production.s3.amazonaws.com/documents/contents/3719/original/migrant_47.pdf?1329174032


    à bientôt

    Emmanuel BOUHIER
    Cimade63

  • Discours d'Emmanuel BOUHIER, président du Groupe Local CIMADE63, le 28 janvier 2012 pour l'Assemblée Générale de l'Association.

     

     ON A FRANCHI LE RUBICON !

     

    D'abord, il convient de signifier ce que nous entendons par « Rubicon » quand nous proférons des propos si graves. En effet, la rigueur intellectuelle doit être le garant de la force du propos. Il ne s'agit pas de crier au loup quand il n'est pas là, juste pour mobiliser l'attention.

    La politique gouvernementale en matière d'immigration a été qualifiée assez tôt par d'autres de xénophobie d'Etat. Nous préférions parler de déshumanisation puis d'industrialisation. En effet, ce que nous partageons avec nos partenaires, amis et camarades de combat, c'est l'analyse du glissement de la politique d'immigration vers une sortie des principes et valeurs de la République, ceux-là même que ce même gouvernement demande aux requérants de la nationalité de faire la preuve de leur assimilation. Oui, nous le dénonçons depuis au moins 2003, avec la 1ère loi Sarkozy : le mouvement des gouvernements successifs en matière d'immigration se caractérise par :

    • une suspicion généralisée à l'égard des étrangers : fraude à l'asile, mariage de complaisance dit « gris », parentalité intéressée, étudiant déguisé, travailleur profiteur, …

    • une crispation identitaire : retour de la notion d'assimilation, subjectivité administrative sur l'appréciation d'une demande de naturalisation, mort du droit du sol,

    • une déviance politique : arbitraire des décisions, pourvoir discrétionnaire accru des préfectures, écartement et écartèlement de la société civile et des contre-pouvoirs institutionnels (défenseurs des enfants, ...), déloyauté de l'administration (convocation piège),

    • une fragilisation juridique : recours non suspensifs, délais impossibles, inaccessibilité de la défense, difficultés matérielles, inéquité des procédures, limitation du pouvoir du Juge des Libertés, …

    Mais il ne faut pas confondre un itinéraire et la localisation du véhicule. Si le gouvernement s'approche dangereusement de la frontière, l'a-t-il pour autant franchie ? C'est cette appréciation qui a pu nous distinguer les années précédentes. Aujourd'hui, depuis la loi Besson et la gouvernance de Guéant, nous pouvons partager l'analyse de nos camarades, nous sommes en face d'un gouvernement qui a franchi le Rubicon en matière d'immigration. L'année dernière, notre texte d'analyse s'intitulait « Où est le Rubicon ? », cette année nous l'avons trouvé...

    Qu'est-ce que le Rubicon ? C'est la limite au-delà de laquelle l'Egalité, la Liberté et la Fraternité ne sont plus assez présentes pour présider à la gouvernance de la République. C'est la limite au-delà de laquelle les pouvoirs ne sont plus tout à fait séparés. C'est la frontière entre un état de droit et un monde où les libertés individuelles sont une plaisanterie et où l'individu peut être un jouet dans les mains de l'autorité. Bref, c'est ce qui distingue une République démocratique d'un système autoritaire, un monde civilisé d'une barbarie. Ce n'est pas tant l'allongement de la durée légale de rétention de 32 à 45 jours qui nous a fait basculer, mais c'est plutôt la création de la notion de zone d'attente élastique qui potentiellement transforme le pays en zone de réduction des droits et libertés individuelles. Ou encore, c'est l'absence de statut juridique pour l'individu entre le moment où il sort de la Garde à Vue et le moment où il entre en Centre de Rétention. C'est aussi la généralisation de ce qui fut une exception :

    • enfermement d'enfants (356 en 2011)

    • morts sur les routes des migrations (+ de 2000 en 2011, 18 000 depuis 1990)

     

    Les interventions policières ou les pratiques administratives ne considèrent plus la particularité de chaque cas mais standardisent les traitements comme de vulgaires articles industriels.

    Autre indicateur : les directives européennes, en particulier la directive retour, que nous avons décrié et critiqué, deviennent des remparts, des moyens de régulation de la politique de Guéant.

    Oui, entre leurs mains, le statut de l'Homme a changé :

    • un enfant n'est plus tout à fait un enfant

    • la femme enceinte n'a plus droit à l'égard qui lui est dû

    • les conjoints sont désunis

    • le demandeur d'asile est un fraudeur

    • le travailleur est un voleur

    • le jeune est un délinquant

    • l'étudiant est une menace

    • les membres d'une famille, des parasites

    • le malade est un profiteur

    • un mort sur les routes migratoires, un candidat en moins

     

    Le Rubicon est franchi par les propos de Guéant sur la fraude sociale, la délinquance, la laïcité transformée en islamophobie, sur l'asile, sur le travail, pratiquant allègrement l'amalgame, la confusion, la stigmatisation.

     

    Ils jouent avec le feu et ils nous brûlent.

     

    Les objectifs d'expulsion grossissent chaque année (*4 depuis 2000). Augmentent le nombre de retenus (expulsions * 2) et le nombre d'arrestation (retenus * 4). Les simples contrôle de routines n'y suffisent plus, il faut boucler les quartiers, provoquer le désordre pour interpeller, cueillir à la sortie des écoles, tricher pour enlever les familles chez elles, …

    La violence se banalise, s'accepte, on ne s'émeut plus aux cris d'un expulsé dans un avion... tous les vols en ont !

    Le Rubicon est franchi par la méthode de l'injuste punition collective : sous prétexte de lutte contre les abus, plutôt que de contrôler, les droits de tous sont restreints.

     

    Pourquoi les objectifs ne portent-ils pas sur la diminution des condamnations de la France pour atteinte aux Droits de l'Homme ?

    Pourquoi les objectifs ne portent-ils pas sur la diminution du nombre de recours (sans toucher à la possibilité d'en formuler) ?

    Pourquoi les objectifs ne portent-ils pas sur la qualité de l'accueil ou des processus d'intégration mutuelle ?

    Pourquoi investir 550 000 000 € pour expulser des gens ? Combien de cours de français cela fait ? Qu'est-ce que cette somme représente en matière de politique d'intégration ? De formation professionnelle ?

     

    Parce que c'est un choix politique ! Ce gouvernement fait le choix d'une politique qui éloigne les étrangers de la communauté nationale, du séjour régulier, des droits fondamentaux. Une politique qui a peur des étrangers, une politique xénophobe au sens littéral du terme.

     

    Les barbares ne sont pas ceux qui nous envahissent, ce sont ceux qui ne font pas de nous des Hommes.

     

    Hospitalité, Hospitalité, Hospitalité ! Nous avons besoin de prendre soin les uns des autres et non de désigner des boucs émissaires qu'il nous suffira de tuer ou d'exclure pour voir nos maux s'en aller avec eux.

    Nous n'avons pas besoin que de la froideur des chiffres et des textes pour nous gouverner mais aussi et surtout de l'esprit et du cœur puisque ce sont eux qui font que nous sommes des humains.

    Bons sentiments ? Non, clivage !

     

    L'hospitalité, c'est ce que la CIMADE pose comme principe philosophique pour inventer une nouvelle politique d'immigration. Elle a ainsi dégagé 6 propositions-levier parmi 40 :

    1 : Mettre au fin au chantage du conditionnement l'aide au développement par la réadmission d'expulsés.

    2 : Mettre en place une procédure unique de l'asile

    3 : Attribuer un visa de plein droit dans le cadre de la vie privée et familiale

    4 : Attribuer de plein droit une carte de résident pour le 1er renouvellement

    5 : Rendre exceptionnel le placement en Centre de Rétention

    6 : Accorder le droit de vote aux titulaires d'un titre de séjour stable

     

    Il me reste à vous présenter les meilleurs vœux du groupe local de la Cimade, des vœux pour une société fraternelle, hospitalière et juste.  


  • 2011 a encore été une année où le thème de l’immigration a pris une place importante dans la politique gouvernementale et dans le débat public.

    Avec l'arrivée de M. Guéant au ministère de l'Intérieur qui a repris les prérogatives de l'ex-ministère de l'Immigration, la politique d'immigration a pris une dynamique particulière. M.Besson avait fait franchir le Rubicon avec sa réforme permettant des zones d'attentes extensibles et élastiques et des zones de non-droit entre l'arrestation et la mise en rétention. Une fois le Rubicon franchi, M.Guéant avait tout loisir de développer ses thèses anti-immigrés : les immigrés sont la cause du déficit social, les immigrés sont responsables de l'échec scolaire, les immigrés sont responsables du chômage, les immigrés sont trop nombreux, les immigrés font exploser la délinquance, ... Si les mots étaient enveloppés auparavant, M.Guéant lui ne s'embarrasse pas de grimer sa pensée, il l'exprime sans complexe et se félicite de ses "bons" chiffres : 32 000 expulsés, baisse de l'immigration de travail, baisse des naturalisations, baisse de l'immigration privée. Si avec ses prédécesseurs nous étions encore dans la position de la société civile "contre-pouvoir", avec lui nous glissons vers la résistance tant les possibilités de régularisation sont rares et tant notre voix est ignorée et la concorde nationale et républicaine mal menée.

     

    Rappelons quelques faits marquants et significatifs :

     

    Janvier :

    • Devant la situation dramatique des requérants d'asile en Grèce, la Suisse cesse les renvois vers ce pays qui veut placer les demandeurs d’asile dans d'anciennes prisons ou dans des casernes et veut clôturer sa frontière avec la Turquie.

    • l'ATA est revalorisée de 10,67 à 10,83 € par jour

    • un bébé de 13 mois est placé en centre de rétention à Lyon

     

    Février :

    • Les associations s'inquiètent d'un projet de loi visant à restreindre les possibilités de droit au séjour pour raison de santé.

    • Les sénateurs tentent d'adoucir la loi Besson votée par l'Assemblée Nationale en octobre 2010. Cette tentative porte sur la déchéance de la nationalité, sur les zone d'attente et sur l'intervention du juge des libertés reportée à 5 jours au lieu de 2.

    • Suite aux évènements en Tunisie, plusieurs milliers de Tunisiens gagnent l'Italie. L'Europe et la France en particulier les considèrent non pas comme des réfugiés mais comme des immigrés clandestins.

     

    Mars :

    • Seconde organisation de la "Journée sans Immigrés"

    • Le nouveau ministre de l'Intérieur Claude Guéant annonce une politique de fermeté contre l'immigration irrégulière

    • Déploiement de force de l'ordre et de militaires dans les Alpes Maritimes contre les réfugiés tunisiens et libyens

    • En seconde lecture, l'Assemblée revient sur les modifications des sénateurs et durcit encore un peu plus la loi Besson sauf sur l'extension de la déchéance de nationalité pour les assassins de policier.

    • La députée UMP Chantal Brunel a suggéré de «remettre dans les bateaux» les immigrés «qui viendraient de la Méditerranée»...

    • Les 286 immigrés sans-papiers, en grève de la faim depuis 44 jours à Athènes et Salonique, ont arrêté leur mouvement après avoir reçu la satisfaction d'une partie de leurs revendications de la part du ministre de l'Intérieur

    • Une faille juridique est exploitée pour libérer les retenus : la directive "retour" devait être transposée avant le 24 décembre 2010, cette transposition, assurée par la loi Besson, n’est pas effective, les recours pleuvent et gagnent ! La directive "retour" prévoit que les autorités doivent laisser un délai suffisant à l'étranger pour repartir dans son pays par ses propres moyens.

    • Geoffroy Didier, candidat UMP aux élections cantonales, appelle à voter contre "les minarets et la burqa"...

    • Le ministre de l'Intérieur a affirmé que «les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux»... il persiste un peu plus tard : "Les Français ont le sentiment qu'un excès d'immigration -une immigration irrégulière, non désirée- les troublent, les ennuient... (...) Ils ont aussi l'impression que cette immigration peut se traduire par des modes de vie qui s'imposent à eux et qu'ils ne souhaitent pas."...

    • La Tribune publie une étude qui montre que la France aura besoin de 10 millions d'immigrés d'ici 2040.

    • Christian Vanneste (député UMP) a assimilé le Parti socialiste et Sandrine Mazetier au "parti de l'étranger"

    • Guéant vise 28 000 expulsions pour 2011

     

    Avril :

    • Le Sénat repousse encore certaines dispositions de la loi Besson en seconde lecture mais abandonne concernant les titres "santé" et le report du JLD à 4 jours.

    • La Commission européenne a condamné les contrôles mis en place par la France dans la zone frontalière avec l'Italie à seule fin d'intercepter les migrants tunisiens.

    • Dominique Paillé, ancien porte-parole de l'UMP, rétorque à Claude Guéant : "Il n'y a pas d'invasion comme ce qui avait été annoncé. Claude Guéant a fait part d'un ressenti. La réalité n'est pas conforme à ce qui est ressenti"

    • « Un mot, des morts », protestent médecins et associatifs contre l'amendement Mariani qui prévoit de remplacer le terme « non-accessibilité » par « indisponibilité » concernant le caractère des soins dans le pays d'origine pour justifier un titre de séjour pour raison de santé.

    • Le CV anonyme s'avère inefficace pour les personnes issues de l'immigration

    • Stefanini s'en va, Lamy arrive

    • Guéant annonce vouloir réduire l'immigration légale (travail, asile, famille, étudiant, ...)

    • Le débat sur la laïcité vire au débat islamophobe

     

    Mai :

     

    • Schengen (libre circulation intérieure) est mis à mal par la France et l'Italie, face à l'arrivée des réfugiés tunisiens, l'idée de réhabiliter les frontières intérieures apparaît...

    • La commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat est parvenue à un accord sur le projet de loi Besson.

    • Rachida Dati, a estimé qu'il faudrait que les étudiants étrangers "repartent dans leur pays à l'issue de leurs études"

    • Les Églises protestantes du Rhin demandent l’accès des immigrés aux droits fondamentaux et Des évêques déplorent l'attitude de l'Europe en matière d'immigration

    • Une trentaine de parlementaires remettent un audit sur la politique d'immigration du gouvernement.

    • Sortie de la circulaire du 31 mai limitant fortement les possibilités des étudiants étrangers à travailler en France après leurs études.

    • Guéant attribue les mauvais résultats scolaire à l'immigration

    • «On voit très bien qu'une bonne partie des jeunes qui ont des problèmes sont des jeunes issus de l'immigration», a déclaré Thierry Mariani

     

    Juin :

    • Les préfets sont appelés à mieux maîtriser l'immigration professionnelle

    • Le Conseil constitutionnel valide l'essentiel de la loi immigration censurant partiellement un seul des 111 articles, relatif à la durée de rétention des étrangers condamnés pour des activités à caractère terroriste et ayant purgé leur peine (18 mois ramené à 6 ). La loi Besson / Guéant est passée et nous fait franchir le Rubicon.

    • Guéant annonce vouloir s'attaquer à la délinquance Roumaine

    • 1820 migrants sont morts en méditerranée depuis janvier 2011 (17 600 depuis 1990)

    • Le mariage forcé recule parmi les femmes issues de l’immigration (2% contre 9%)

    • L'insee contredit Guéant sur le prétendu échec scolaire des immigrés

     

    Juillet :

    • Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, a démissionné de son poste de secrétaire national à l'immigration de l'UMP parce qu'il ne se sent "pas en cohérence avec l'UMP sur ces questions", non pas que l'UMP va trop loin, mais plutôt qu'elle ne va pas assez loin, en particulier contre les binationaux. (convention de l'UMP sur l'Immigration)

    • Le Danemark rétablit le contrôle permanent aux frontières

    • Les professionnels du BTP réagissent aux restrictions de l'immigration de travail

    • La LICRA annonce qu'elle ne participera plus aux conventions de l'UMP en raison du climat "délétère".

    • Guéant réduit de moitié la liste des métiers ouverts aux étrangers

    • Anders Breivik commet un massacre à Oslo sur un fond idéologique anti-immigration

    • La "Droite Populaire" s'attaque au Rap issu de l'immigration

     

     

    Aout :

    • Le CRA Mesmil Amelot 2 ouvre ses portes.

    • Guéant relève les objectifs d'expulsions de 28 000 à 30 000 pour 2011

     

    Septembre :

    • Dominique Paillé "perd" la présidence de l'OFII, Arno Klarsfeld le remplace et sert de prête-nom caution en soutenant ouvertement la politique de Guéant...

    • Claude Guéant dénonce huit pays qui refusent de délivrer des laissez-passer diplomatiques pour les expulsés.

    • « Il y a une immigration comorienne qui est la cause de beaucoup de violences. Je ne peux pas la quantifier », a déclaré Claude Guéant.

    • Le Parlement européen a approuvé le principe d'un renforcement des moyens de Frontex

    • La Conférence des présidents d'université s'est élevée contre la circulaire Guéant du 31 mai 2011 visant à réduire l'immigration professionnelle.

    • prévu à la loi de finance 2012 : majoration du montant du droit de visa de régularisation de 220 euros à 340 euros

    • Bruno Lemaire : "Il faut faire en sorte que les demandeurs d'asile n'aient plus le temps de scolariser leur enfant et de trop s'installer, car après il est d'autant plus difficile de leur donner une réponse négative."

     

    Octobre :

    • L'Eglise Catholique s'exprime sur la présidentielle : "« Une régulation des migrations est nécessaire. Elle ne peut pas se réduire à une fermeture protectrice des frontières. Elle doit permettre d’accueillir au mieux ceux qui se présentent, avec respect et sérieux, et en leur offrant une vraie possibilité d’intégration ».

    • La circulaire du 31 mai suscite un mouvement de protestation

    • Philippe Meunier, député UMP propose un amendement qui préconise la restriction de l’attribution de l’allocation de solidarité aux ressortissants de l’Union Européenne et aux anciens combattants d’au moins 65 ans même.

     

    Novembre

    • Zones urbaines sensibles : 52,6 % des habitants sont issus de l'immigration

    • Les étudiants étrangers manifestent contre la circulaire Guéant

    • La "Charte des droits et des devoirs du citoyen français", document que devront désormais signer les candidats à la naturalisation, impose notamment un niveau de français correct et stipule que l'on ne peut se "réclamer d'une autre nationalité sur le territoire français".

    • Claude Guéant a affirmé que "les immigrés que nous accueillons chez nous" devaient "adopter nos coutumes, respecter nos lois" et "être intégrés"

    • Guéant prévoit encore de restreindre les conditions de mariage entre français et étrangers pour le prochain quinquennat

    • Guéant annonce une réforme qui limite le droit d'asile

    • Guéant : "« Nous acceptons sur notre sol chaque année 200 000 étrangers en situation régulière », a dit le ministre. Alors qu’on lui rappelait le point de vue de la présidente du Front national, Marine Le Pen, à cet égard, il a répondu « moi aussi, je trouve que c’est trop". Il indique qu'il prévoit le croisement des fichiers pour lutter contre la fraude sociale des étrangers.

     

    Décembre

    • La majorité du Sénat propose une loi pour le droit de vote des étrangers extracommunautaire

    • Alors que la France renvoie ses étudiants étrangers, l’Allemagne ouvre largement ses portes aux chercheurs, étudiants, ingénieurs et populations qualifiées.

    • Guéant veut des étrangers "gentils" : "Nous souhaitons [...] que ceux qui viennent puissent adopter ces règles, adopter notre façon de vivre, y compris ce qui fait l'art de vivre français comme les civilités : la politesse, la gentillesse des uns avec les autres"

    • Italie: l'immigration clandestine rapporte aux trafiquants plus de 700 millions d'euros

    • Nouvelle Directive Européenne : Droits sociaux renforcés pour les immigrés légalement installés dans l'UE (d'ici 2 ans)

    • Claude Guéant a évoqué son principal objectif avant mai 2012 : la lutte contre la délinquance étrangère et le retour de la double peine

    • Les Amoureux au Ban Public sortent un film

    • Le mouvement contre la circulaire du 31 mai continue

     

     


  •  n°45 de notre lettre d'information Le MIGRANT


    http://cimade-production.s3.amazonaws.com/documents/contents/3620/original/migrant_45.pdf?1323812825

    AU SOMMAIRE :
    L'ACTU LOCALE :
    Un beau soutien au dernier cercle de silence
    Début du réseau WELCOME
    Une mère et ses enfants libérés du Centre de Rétention

    LES CALENDRIERS DE LA CIMADE SONT ARRIVES : IDEE CADEAU SOLIDAIRE ! 
     

    L'ACTU NATIONALE :
    Guéant réforme l'asile

     
    SOUTIEN : 
    Campagne de soutien à YACINE
     

    REFLEXION :
    Inventons une politique d’hospitalité ! Proposition levier n°2

     
     
    L'AGENDA :
    Jeudi 15 décembre
    CERCLE de SILENCE
    18h30 place de Jaude
    Contre la politique d'enfermement et d'expulsion des étrangers

     

    http://cimade63.blogg.org/

    3 ans, celà fera 3 ans que tous les 3eme jeudis de chaque mois, des citoyens se rassemblent place de jaude de 18h30 à 19h, forment une chaine humaine en cercle et font silence pendant une demie heure.

    3 ans que nous montrons ainsi notre indignation face à la logique d'expulsion et d'enfermement des étrangers.
    Cette logique a transformé la loi en dédale piégé, éloignant les étrangers de leurs droits fondamentaux.
    Cette logique a transformé les pratiques administratives en tombant dans la suspicion généralisée.
    Cette logique dégènére la République dans le sens où elle l'éloigne de son Idéal de Liberté, d'Egalité et de Fraternité et de ses principes : Etat de droit, Séparation des pouvoirs, Droits de l'Homme...

    Cette manifestation est ouverte à tous les indignés de la politique d'immigration actuelle. La participation est libre : pour 5, 10, 15 minutes ou la demie-heure entière.

    Nous manifestons ainsi la nécessité de s'inquiéter du sort de l'autre, de s'en sentir solidaire et d'exprimer cette solidarité collectivement.
    ______________________________________________________________________________________

    N'hésitez pas à diffuser, afficher, distribuer cette lettre d'information !!!!

     

    Emmanuel BOUHIER
    CIMADE 63

     

    -

  • LE CERCLE CLERMONTOIS A 3 ANS...


    Un Cercle de Silence sera organisé
    jeudi 15 Décembre 2011
    de 18h30 à 19h00
    place de Jaude à Clermont Ferrand

    pour signifier notre désapprobation commune envers la politique d’immigration actuelle, source de souffrances humaines
    ----------------------------
    3 ans, celà fera 3 ans que tous les 3eme jeudis de chaque mois, des citoyens se rassemblent place de jaude de 18h30 à 19h, forment une chaine humaine en cercle et font silence pendant une demie heure.

    3 ans que nous montrons ainsi notre indignation face à la logique d'expulsion et d'enfermement des étrangers.
    Cette logique a transformé la loi en dédale piégé, éloignant les étrangers de leurs droits fondamentaux.
    Cette logique a transformé les pratiques administratives en tombant dans la suspicion généralisée.
    Cette logique dégènére la République dans le sens où elle l'éloigne de son Idéal de Liberté, d'Egalité et de Fraternité et de ses principes : Etat de droit, Séparation des pouvoirs, Droits de l'Homme...

    Cette manifestation est ouverte à tous les indignés de la politique d'immigration actuelle. La participation est libre : pour 5, 10, 15 minutes ou la demie-heure entière.

    Nous manifestons ainsi la nécessité de s'inquiéter du sort de l'autre, de s'en sentir solidaire et d'exprimer cette solidarité collectivement.
    ----------------------------


    Nous sommes des INDIGNES
    Indignés de la politique d'immigration de ce gouvernement et de l'Europe qui ne jure que par la fermeture des frontières, la chasse et la concentration des sans-papiers, l'enfermement et l'expulsion d'individus qui veulent qu'une chose : améliorer leur sort politique, social, économique, physique, sanitaire...
    Ainsi dans nos pays "civilisés", il y a la présomption de fraude contre tout demandeur d'asile ou tout mariage mixte, on enferme des enfants contre leur intérêt supérieur garanti dans la Convention Internationale des Droits de l'Enfance, on sépare des familles, on mobilise la force  publique pour traquer, enfermer et expulser des gens qui n'ont commis aucun trouble à l'ordre public, aucun préjudice avéré...
    C'est ICI, c'est MAINTENANT, c'est en notre NOM !

    A nous de dire NON !
    Au nom de l'Humanité
    Au nom de l'Ideal de Fraternité

    Contre le politique d'enfermement et d'expulsion industrialisée,
    Pour une Politique d'Immigration d'hospitalité et de confiance.



    par avance, merci



    Pour le collectif  "cercle de silence 63"
    Emmanuel BOUHIER
    06.23.81.41.15

    --
    cerclesilence63@club-internet.fr
    http://www.placeauxdroits.net/cercle/
    ------------------------- 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique