• URGENT : soyons très nombreux à écrire au préfet de la région Auvergne, Patrick Stefanini (avec copie à Hortefeux), pour empêcher l’expulsion de Ziyed vers la Tunisie et demander sa régularisation.
    Ci-dessous, proposition de modèle de lettre et adresses électroniques.


    Monsieur le Préfet,
    Ziyed Tlili, étudiant tunisien, vit et étudie en France depuis l’année 2002. Il est actuellement en troisième année de licence d’informatique à l’Université Blaise Pascal. Ses pairs l’ont choisi comme représentant élu de leur composante universitaire.
    Ziyed Tlili est également bénévole auprès de la mairie de Clermont-Ferrand pour enseigner l’informatique dans les quartiers les plus défavorisés de la ville.
    Tous ceux qui le fréquentent vantent son investissement dans ce qu’il entreprend, et ses qualités humaines : disponibilité, altruisme…

    Depuis que vous lui avez signifié une Obligation à Quitter le Territoire Français, le 2 octobre 2009, une pétition de soutien, demandant qu’il puisse finir ses études sereinement, a recueilli plus d’un millier de signatures.
    Le 19 février 2009, le Conseil d’Adminstration de l’Université Blaise Pascal a voté une motion avec la même demande.

    Il semble que vous reprochiez à Ziyed Tlili d’avoir encore deux unités d’enseignement à valider pour finir sa deuxième année de licence. Ses enseignants sont très confiants quant à sa capacité de réussir ces examens. L’équipe enseignante et l’Université reconnaissent également la qualité du travail fourni cette année qui peuvent permettre à Ziyed de poursuivre ses études. Je doute que vous ayez, Monsieur le Préfet, les compétences pédagogiques qui vous amènent à remettre en cause le bien fondé de ces verdicts de professionnels.

    Soutenu par l’Université, ses enseignants, ses camarades, Ziyed Tlili ne demande qu’à pouvoir finir les études entamées et dans lesquelles il s’est investi depuis plusieurs années par un travail important.

    Je vous demande donc, Monsieur le Préfet, de libérer immédiatement Monsieur Ziyed Tlili et de le régulariser.

    les adresses :
    patrick.stefanini@puy-de-dome.pref.gouv.fr
    Brice.hortefeux@interieur.gouv.fr


  • ENVOYEZ VOS DONS à CIMADE63

    11 rue marmontel

    63 000 CLERMONT FERRAND


  • http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=205129


    Afrique: 30 millions de migrants africains: une importante ressource économique

    40 milliards de dollars sont transférés sur le continent   

    Praia, 25 février 2010 (Apic) Trente millions de migrants africains contribuent aux économies de leurs pays d’origine à raison de 40 milliards de dollars transférés sur le continent, indique un séminaire d’étude sur les migrations africaines organisé à Praia (Cap-Vert) par l’organisation Caritas Migrantes. Selon le document, cité par l’Agence Misna, présenté aux rencontres, l’argent transféré par les émigrés en Afrique représente 3% du Pib (produit intérieur brut) du continent, soit l’équival …


  • http://mdh.limoges.free.fr/spip/spip.php?page=actualites&id_article=469

     

    Plus d’une cinquantaine de personnes se sont mobilisées ce jeudi 4 février devant la préfecture de Limoges pour dénoncer l’arrestation d’Ahmed Khedim originaire d’Algérie qui est un membre actif de l’Association des Sans Papiers de la Haute Vienne. La veille, il était arrêté par la police de l’air et des frontières à son domicile et conduit au centre de rétention à Toulouse. Il est aujourd’hui menacé d’expulsion du territoire

    En France depuis 2001, il avait participé à la grève de la faim du collectif des sans papiers de Limoges lors de l’été 2006 et aux diverses autres mobilisations. Il avait entrepris plusieurs démarches pour obtenir un titre de séjour, et malgré l’obtention de promesses d’embauches, sa demande de régularisation est restée jusqu’à ce jour sans résultat positif. Sa vie privée et familiale est réelle sur Limoges.

     






  • Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique