• A la barre pour militantisme

    vu sur 20min

    Une première inquiétante pour le Réseau éducation sans frontières (RESF). Cet après-midi, un de ses militants, Florimond Guimard, est attendu devant le tribunal correctionnel d'Aix. L'en­seignant, également porte-parole de RESF, comparaît pour « violence sur agent de la force publique » après sa participation à une manifestation à l'aéroport de Marignane, le 11 novembre 2006. Ce jour-là, un père de famille algérien sans papiers doit être expulsé par avion. Une cinquantaine de personnes, alertées par RESF, manifestent pour empêcher la reconduite à la frontière. L'expulsion n'a pas lieu, mais des heurts entre militants et forces de police éclatent. Près d'un mois plus tard, Florimond Guimard et une militante sont convoqués par la sûreté départementale.

    SUITE